Séance du 31 mars, 2016

Nous avons le plaisir de vous annoncer la prochaine séance de l’€™axe « Histoire et pratique de l’informatique » du séminaire « Réflexions sur les processus de calcul, d’€™information et de programmation€ » qui aura lieu jeudi 31 mars à 16h dans la salle des conférences de l’IHPST (13 rue du Four, Paris; 1er étage).  Nous accueillerions:

Gérard Chazal (Université de Bourgogne), Les miroirs informatiques  de l’humain – De la cybernétique aux sciences cognitives.

Depuis longtemps, l’homme a tenté de construire des machines à son image puis de se comprendre à travers ces machines. Mais ce double mouvement de reflet a pris une ampleur considérable avec l’informatique depuis le milieu du XXe siècle.

On verra d’abord comment les idées à la fois techniques, scientifiques, philosophiques qui président à la naissance de l?informatique, se mettent en place depuis le XVIIe siècle.

Pendant et tout de suite après la seconde guerre mondiale, ce sont en fait deux types de techniques qui apparaissent et entretiennent dès le départ des liens multiples avec d’autres disciplines (mathématiques, physique, neurosciences, psychologie, anthropologie, philosophie mais aussi les arts). Ces échanges interdisciplinaires (vantés dès 1948 par Wiener) donneront naissance aux sciences cognitives.

Nous examinerons successivement ces deux types de techniques, leurs succès, leurs limites, leurs critiques puis, en conclusion, nous verrons comment elles convergent vers des techniques nouvelles en même temps qu’elles supportent ce qu’il est convenu d’appeler aujourd’hui la Révolution Numérique.

Exposés de Cardone et Lassègue

La troisième séance de l’axe 1 donnera deux points de vue différents sur l’aspect « formel » de l’informatique. Felice Cardone discutera des influences moins évidents des travaux de Haskell B. Curry sur le développement des langages de programmation. Les slides de son exposé sont disponible ici. Jean Lassègue, commencant d’une citation de Turing (« mécansime et écriture sont […] presque synonymes ») posais la question d’un écriture d’informatique dans le contexte  plus large des cultures d’écriture, c’est à dire l’écriture iconique, graphique et phonologique. Il proposait l’écriture d’informatique comme écriture graphique et alphabétique qui ne dépend (plus) de l’oralité des langues. Voir son article avec Giuseppe Longo pour plus de détails.

Troisième séance de 16 mars 2016

Lieu: STL, Université de Lille 3, Salle Corbin (Bât. B, salle B1 661)

Nous avons le plaisir de vous annoncer la troisième séance de l’axe « Interactions entre logique, calcul et linguistique » du séminaire « Réflexions sur les processus de calcul, d’information et de programmation”, mercredi 16 mars 2016 à 14h, UMR 8163 STL, Université de Lille 3, Salle D. Corbin (Bât. B, salle B1 661) avec la participation de Felice Cardone et Jean Lassègue.

Continuer la lecture de Troisième séance de 16 mars 2016