À propos

Bienvenue sur le site web du séminaire « Histoire et Philosophie de l’Informatique », organisé par CRIStAL (CNRS, Université de Lille 1), l’IHPST (IHPST, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, CNRS, ENS), la MESHS et STL (CNRS, Université de Lille 3). Ce séminaire est organisé dans le cadre du projet de partenariat HEPI, financé par la Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société.

Dans ce site, nous voudrions non seulement faire des annonces sur le séminaire mais aussi publier des articles pertinents, des discussions, etc. Si vous souhaitez partager un article, un commentaire, un avis etc. n’hésitez pas à nous contacter.

Présentation L’informatique est l’une des plus jeunes disciplines scientifiques. Néanmoins, c’est aujourd’hui une des disciplines les plus influentes. L’omniprésence des méthodes de calcul dans notre société est impressionnante: tout, des conflits armés jusqu’à nos vies personnelles, est affecté par des moyens informatiques. Mais l’identité de la discipline demeure par ailleurs floue. Depuis sa formation dans les années 50 et 60, l’informatique est caractérisée par des discussions sur les méthodes, les objets, les concepts et le caractère général de la discipline, qui perdurent jusqu’à aujourd’hui. L’informatique est-elle une branche des mathématiques, une science de la nature, ou un domaine de l’ingénierie? Qu’est-ce qu’un calcul? Est-ce que la nature calcule? Est-ce que l’objet de l’informatique est l’information ou le calcul? Est-ce qu’un programme est un objet technologique ou mathématique? Comment les langages formels contribuent-ils à la linguistique? Ces questions sont cruciales, en ce qu’elles déterminent les agendas de recherche. Par ailleurs, les pratiques de l’industrie informatique continuent à développer de nouvelles possibilités sans que ces questions fondamentales soient traitées d’une manière systématique. On est alors confronté à une situation paradoxale, où sont employés chaque jour des moyens auxquels manquent une épistémologie et une ontologie propres. L’approche de ce séminaire consiste en une analyse critique des thématiques centrales de l’informatique. Cette analyse se veut fondamentalement interdisciplinaire sur au moins deux plans: le premier est lié à la pluralité disciplinaire de l’informatique, le second au pluralisme méthodologique de approche envisagée par l’équipe du projet.
Dix séances de ce séminaire sont prévues, cinq à Paris et cinq à Lille. En outre, chaque séance fait intervenir au moins deux orateurs avec des points de vue différents sur le thème choisi. Les 22 orateurs proviennent d’horizons disciplinaires variés – informatique, logique, histoire et philosophie – afin de répondre à la pluralité intrinsèque de l’objet d’étude par un véritable débat interdisciplinaire sur les enjeux choisis.

2 réflexions au sujet de « À propos »

  1. Votre approche de l’Informatique ne suit pas du tout les développements modernes, que vous trouverez en suivant les thèmes des plus grandes conférences sur les fondements de l’Informatique (STOC et FOCS) des 20 dernières années.
    Les algorithmes sont devenus distribués, probabilistes, quantiques et toujours approchés dans un certain sens.

    1. Nous sommes évidemment conscients que notre séminaire est une initiative très jeune et nous sommes encore en train de le developper conceptuellement. A ce moment, il nous manque des catégories philosophiques fixées et bien établies qui permettent de réfléchir sur l’informatique d’une manière plus systématique. Ainsi, notre premier but c’est de developper nos instruments de compréhension philosophie de cette discipline en explorant des différents thèmes avec des
      orateurs qui peuvent nous offrir des perspectives complémentaires. En plus, nous ne nous concentrons pas d’abord/seulement sur des développements récents mais aussi sur des développements historiques qui nous permettront d’ancrer et reconnecter les développements plus récents dans une passée commune. Ainsi, nous avons p.e. une séance en Mars avec des contributions historique sur des machines analogiques mais aussi une contribution sur les algorithmes analogiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.